→ De l’implication dans la vie locale.

De l’implication dans la vie locale.

31 décembre 2013 – Depuis quelques semaines les bonnevalais se voient sollicités par les membres de notre association pour participer à nos travaux. Un excellent accueil nous est fait le plus souvent, tant nos concitoyens s’estiment tenus à l’écart du Pouvoir local. D’importants ressentis et dysfonctionnements nous sont relatés.                                        Mais ensuite, guère plus …                                                                                                            « Oui, il faut présenter une liste alternative, bonne initiative, continuez, vous devriez … », – « oui il faut faire, mais pas nous, pas moi, pas le temps … »

Et pas grand monde à nos réunions.   (07/02 : ça s’arrange, merci, encore un effort !)

Bien sûr qu’il est confortable de faire confiance à une équipe qui fait ce qu’elle peut dans la limite de ses compétences, de ses choix.

Mais il faut alors, pour ceux qui décident le choix passif de l’inaction, accepter de taire ses reproches.

Mais pour être un honnête homme, une honnête femme dans la cité, il faut savoir qu’il n’est pas possible de prétendre qu’on ignore les faiblesses, la concentration du pouvoir, les choix discutables.                                                                                                                                     Il faut alors pour chacun assumer ce choix passif de conservatisme et en tirer les conséquences :                                                                                                                                        Il faut accepter de s’asseoir sur ces grognements tant entendus. Il faut renier l’appréciation qu’on a pu faire en Place publique des choix concernant par exemple :                                                                                                                                                   ~ Les perturbations liées à la visite du Président de la république …                                          ~ La réfection à grands frais de la Place du Marché aux grains …                                                ~ Le manque d’information sur les finances et la dette …                                                              ~ Le plan de circulation, de stationnement …                                                                                   ~ La construction de lotissements avant de penser les infrastructures, des écoles surdimensionnées, un quartier sans trottoir où les enfants jouent sur la chaussée …             ~ Une descente bétonnée ruelle des Vignes d’un choix architectural bien particulier …         ~ Sur la route de la piscine, un passage protégé qui permet aux piétons d’accéder à … un talus abrupte  …

~ Le baptême de la Place de la gare et de l’espace culturel du nom d’hommes politiques locaux à l’appartenance marquée …                                                                                                   ~ La vente du patrimoine …                                                                                                                  ~ Une politique de l’eau par « réparation » et dépollution, avec endettement très coûteux à la clef, avant de réfléchir à limiter la pollution par les nitrates …                                                ~ Un projet de nouvelle piscine de prestige sans en annoncer ni le coût ni la durée de l’emprunt contracté.

~ La programmation du départ de la surface commerciale de l’autre côté de la N 10 …         ~ Le financement de l’implantation d’une zone industrielle qui reste pour l’essentiel désaffectée, réalisée avant une étude de marché fiable …

On en oublie et on en passe !

Nous avons bien peu de retours et craignons n’être pas en mesure, à l’aube de cette année 2014, de positionner cette liste.

La question de la compétence ne doit pas rebuter, bien d’autres exercent des responsabilités locales sans avoir au départ ces compétences.

Si nous ne parvenons pas à présenter une liste alternative, si nous avons les uns ou les autres de justes reproches à faire à l’équipe en place depuis de nombreuses années, nous n’aurons à nous en prendre qu’à nous-mêmes.

Au vu des résultats des municipales de 2008 et selon ce qu’il s’en dit sur la Place publique, l’approbation des actions de l’équipe en place ne concerne qu’une part réduite de la population.                                                                                                                                           Que se passe-t-il ? Méconnaissance, inconséquence, couardise, indolence sans doute ?                              Existe-t-il d’autres explications qui nous auraient échappé.

Alors.                                                                                                                                                         Il ne nous restera plus qu’à remercier l’équipe municipale en place qui au moins aura eu le courage de « s’y coller », lui reprochant seulement de n’avoir pas sollicité les bonnes volontés qui se sont offertes à participer aux Commissions comme contributeur extérieur.

Nous notons à l’occasion que tout n’est pas à rejeter dans les actions des précédentes municipalités,  que nous savons l’engagement et les compétences de certains des conseillers municipaux, la qualité de leur dévouement ; et pour d’autres les aigreurs ressenties de n’avoir pas été écoutés au sein même de l’équipe en place, et qui les a souvent conduits à démissionner.

A savoir : faute de Conseillers municipaux en poste, il peut arriver que le Préfet ordonne l’organisation d’élections anticipées, ce qui ne fut pas à craindre à Bonneval, car  probablement les intéressés en auraient-ils alors informé la population.

L’absence d’une liste alternative aux dernières élections eût alors rendu impossible de combler les sièges délaissés en piochant dans ses rangs.

Cette désaffection de la chose publique, ce rejet de la politique EST un positionnement politique par passivité, quoi qu’on s’en défende.

Au niveau local comme au niveau national, cette politique est la pire de toutes, elle a fait ses preuves dans l’histoire et dans le monde. Nous devons la craindre plus que tout et lutter contre elle.

IDEA vous propose de vous associer à elle pour y réfléchir, a minima de nous encourager par votre accompagnement. Voilà le premier investissement et il est à la portée de tous.

Alors pour cette année 2014, notre seul vœu est que nos concitoyens nous démontrent très prochainement  que  notre ressenti actuel n’est pas conforme à la réalité des mentalités dans notre commune.

Prochaines réunions les vendredi 31 janvier et 14 février à 20h30 à la salle Ave Maria. →Voir l’agenda d’IDEA

Publicités
En passant | Cet article a été publié dans De l’implication dans la vie locale., De l’implication dans la vie locale., Pourquoi IDEA ?. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s