Billets d’humeur … page ouverte aux contributeurs

23 janvier 2017 – Contribution d’un Bonnevalais, comme tant d’autres heurté par le tract diffusé par le groupe AGIR.

Je viens de lire le tract « du maire ». C’est assez lamentable! ça me fait penser à un despote qui reprocherait à ses contradicteurs, de n’être pas démocrates!!!
N’utilise-t-il pas habituellement le bulletin municipal pour dénigrer IDEAL?
Il attend même le texte de ce groupe pour pouvoir dénigrer!
Bonnevalais (ses), sachez que si vous posez trop de questions lors du Conseil municipal, vous êtes un « opposant systématique »!

Comment faire autrement ? Les comptes-rendus n’en sont pas, et les chiffres, toujours insuffisants, flous (« c’est qu’il y a un loup », dirait Montebourg), difficilement interprétables,( technique bien connue des conservateurs réacs). Le minimum est d’essayer de comprendre, sinon vous « ne pouvez pas comprendre, » et donc, vous êtes » incompétent», et forcément mauvais, pas beau, irresponsables »(merci papa!).

Curieusement sa troupe ne pose AUCUNE question,= (pré-réunion, crainte du chef ???).

Si ses conseils étaient préparés dans une optique de transparence, il n’y aurait pas ces problèmes, car pour « travailler ensemble » et « forcément de manière constructive », il faudrait respecter tous les élus, et en avoir la volonté. Ce qui n’est pas le cas!

Bonnevalais, vous qui laissez les rênes libres au chef, sachez « qu’il est le meilleur, n’en doutez pas ,c’est un père, il vous aime!!! (tant que vous ne réagissez pas, du moins!). Tout est fait pour que vous ne vous posiez pas trop de questions! pour votre tranquillité.

Pour la question du rachat de l’ancien Carrefour, évitez ces passages haineux, rancuniers.  La vérité est autre part!!!

Demandez, assistez, renseignez-vous : nous ne voulons que la transparence, pour que VOUS puissiez vous forger votre opinion!

JEFF


7 janvier 2017 – Une maxime à méditer en réponse aux commentaires des grincheux à temps complet :

Toute personne qui dirige, qui fait quelque-chose, a contre elle :
~ Ceux qui voudraient faire la même chose
~ Ceux qui font précisément le contraire
                                            ET SURTOUT
la grande armée des gens d’autant plus sévères qui ne font RIEN !

13 mai 2016 – Jeu de piste pour les rapaces
Le 30 avril avait lieu la première représentation du spectacle de rapaces de M. et Mme Vullin sur le terrain de camping de Bonneval.
Certains spectateurs furent bien surpris des difficultés rencontrées pour trouver ce camping…
En effet, à peine quelques jours plus tôt, un élu de notre « bonne vallée » donna l’ordre aux services techniques de la ville de masquer l’indication « CAMPING » sur tous les panneaux de Bonneval… Étonnant, non ?
Signé « L’Épervier »                               Il fallait le dire …
panneau camping masqué 2016 05 12

8 février 2016 … En retard d’un siècle …
Voici ci-dessous ce qu’on peut lire sur le site officiel de la ville.
« Internet est une technologie incontournable de cette fin du 20éme siècle.« 


5 janvier 2016 – ça se passe pas loin de chez nous …
IDEA relaye une info de CAC 47 -CHARTRES
JPG Chartres guidant le peuple 2016 01

Le 21 décembre 2015,  Lettre ouverte à
Monsieur Joël Billard et Monsieur Michel Boisard,

Messieurs,
Vous avez pris la liberté, mardi 8 décembre dernier, sur papier blanc, d’adresser une lettre à vos administrés appelant à voter pour la liste de monsieur Vigier.

Dans cette lettre vous avez souligné le caractère selon vous irresponsable de monsieur Bonneau pour avoir maintenu sa candidature. Il a été réélu. 

Par ailleurs, dans cette lettre, vous expliquez la montée du Front National par l’exaspération et la colère provoquée par la politique de gauche de la Région. Bonneval, ville administrée à droite depuis bientôt 20 ans compte parmi ses administrés 537 électeurs, soit 26% des votants, qui ont donné leur voix au Front National. Par quoi sont-ils exaspérés localement ? Cherchez l’erreur.

Dans cette même lettre vous déclarez que la région Centre Val de Loire est en queue de peloton de tous les classements. Nombreuses sont les études et les articles de presse qui ces dernières semaines ont souligné la qualité toute particulière de la gestion de notre région. Nous vous renvoyons simplement à un article de la revue CapitalPièce jointe – du 7 novembre dernier, une revue, disons-le, plutôt positionnée à droite, qui cite en exemple les trois régions les mieux gérées de France que sont, la région Bourgogne, la région Centre et la région Rhône-Alpes.

Nous ne ferons aucun commentaire mais nous laissons chaque membre du conseil municipal et chaque électeur apprécier vos méthodes, d’autant que la dernière phrase de votre lettre en appelle, tout simplement, à la confiance que vous font vos électeurs.

Si les signataires de cette lettre ouverte n’ont pas fait de la politique – au sens noble du terme – un métier, ils n’en sont pas moins impliqués et attentifs.

Didier Grevel, Gilles Riverain

28 novembre 2015  – Réunion du Conseil municipal de Bonneval 2015 11 26      Présents : groupe AGIR 83 % (19/23), groupe IDEAL 100 % (3/3), groupe Hacault 0 % (0/1 → l’  » électron libre « a donné son pouvoir à J. Billard)

20 novembre 2015
23 minutes pour essayer de mieux comprendre …

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=5112691
Sur France culture, dimanche 15 novembre 2015, après les attentats de Paris, Abdennour Bidar reçoit Ghaleb Bencheikh. Placer le curseur à la 37ème minute.

14 novembre 2015
Avec Alexandre Jardin : « On a beau chercher, il y a des nuits comme celle-ci où l’on ne peut trouver les mots justes. »

Laissons la parole au poète. Merci les Goules Poly. Permettez-nous de vous citer :

« Ce soir et demain nous allons chanter
Le cœur triste en colère et bouleversé
Faire sonner nos voix pour ceux qui sont là
Ne jamais se taire face à tant d’effroi
Rester serein et ne pas avoir peur
Garder le sourire et sécher les pleurs
Car nous devons, face à tant de tristesse
Garder courage et une certaine noblesse
Être tous ensemble, faire le plein d’amour
Et se soutenir de nuit comme de jour

Nous allons chanter, rire, parler, sourire, manger, boire, nous amuser, raconter, rencontrer, découvrir, partager…

Nous allons vivre et surtout exister. »

5 octobre 2015 →  Courrier de démission de Christophe Caplain
à « L’Écho républicain » et « Radio Intensité », ex-1er adjoint au Conseil municipal de Châteaudun (2008/2014 – liste Huguet) ex-conseiller municipal minoritaire au Conseil actuel.
IDEA vous livre les informations que la presse s’est abstenue de relayer.

2 octobre 2015 – Les Comptes de Bonneval notées par  → Vigie citoyenne :
Votre commune a :
Une performance mauvaise en niveau de dépenses courantes (3/20)
Une santé financière mauvaise (7/20)
Capacité à financer les investissements : 0/20

23 septembre 2015 Vous recherchez les comptes-rendus des réunions du Conseil municipal de Bonneval ? RDV sur les → « PAGES INTROUVABLES »

http://www.ville-bonneval.eu/site/archives.html

Dette et capacité de remboursement comparés pour quelques communes
d’Eure-et-Loir – source : (page trouvable)
http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/bonneval/ville-28051

Dette Villes 28 2013 12

Définitions :

Encours de la dette : l’encours de la dette représente la somme que la commune doit rembourser aux banques. La somme présentée ci-dessus représente l’encours total au 31 décembre.

Annuité de la dette : l’annuité de la dette représente la somme des intérêts d’emprunts et du montant du remboursement du capital de la commune.

Capacité de désendettement : la capacité de désendettement évalue le rapport entre l’encours de la dette d’une commune et son épargne (sa capacité d’autofinancement). Ce ratio permet de déterminer le nombre d’années qu’une commune mettra à rembourser la totalité de sa dette si elle y consacre l’intégralité de son épargne.

9 août 2015 :
Rappel d’une disposition légale concernant le déroulement d’un Conseil municipal :
« Il (le maire) veille à ce que les débats restent courtois ; il donne la parole aux conseillers et peut la leur retirer si leurs propos excédent les limites du droit de libre expression. Si au cours de la discussion, un conseiller se rend coupable de diffamation, le maire doit le rappeler à la modération et au besoin lui retirer la parole. »

→ Question : Que se passe-t-il quand le maire lui-même tient des propos discourtois à l’encontre d’un(e) conseiller(e) municipal(e) ? Qui lui retire la parole ? Qui le rappelle à la modération ? Vide juridique ? Dans l’attente, le maire a donc l’obligation donc se rappeler lui-même à la modération et de se retirer la parole à lui-même.  JIL

20 mai 2015 : C’est qui les champions de la mise à jour ? Sur quel site Internet lit-on : « – environnement commercial centre commercial Champion (25 salariés) » ?

http://www.ville-bonneval.eu/implanter.php

Novembre 2015 : La page est aujourd’hui « introuvable »
ON DIT « Merci ideaboneval.org pour ta salvatrice vigilance. »

14 mai 2015 : Il est pas frais ton Site Internet !!!
Il est pas frais !→  http://www.ville-bonneval.eu/loisirs.php Tarifs piscine 2013JIL
_________________________________________

Vendredi 17 avril 2015 : Texte d’Alain Magne suite à la réunion du Conseil municipal de Bonneval le 14 avril 2015
____________________________________________________________

Vendredi 10 avril 2015, des photos de la campagne électorale pour les élections départementales et des commentaires instructifs sur la  démocratie en Conseil municipal chez nos voisins.

→Un petit tour sur le site de Châteaudun 2020
_________________________________________________________

25 mars 2015 – Campagne électorale Départementales 2015.
Photo « l’Écho R par Claire Béguin »

à gauche : M. Mullet avec M. Billard.
à droite : M. Verdier, Mme Simonin, M. Fauve

Billard Mullet l'Echo 2015 03 2519 mars 2014 – Hier soir réunion publique à Bonneval, salle Ave Maria.  29 ème réunion pour le quatuor et ses soutiens  d’ « IDEA  Bonneval » et de « Châteaudun 2020″.
Présentation /débat de qualité. Nos candidats sont dans les starting-blocks. Ils ont été généreusement félicités par les participants pour la qualité de leur programme, pour leur investissement désintéressé « POUR LE BIEN DE TOUS ».
Grand merci à notre visiteuse du secteur chartrain qui a exposé combien le dynamisme de notre équipe rayonne bien au-delà de notre canton, à travers toute l’Eure-et Loir.
Un visiteur « surprise » également : Maxime Cornuau, attaché du groupe de la majorité actuelle au Conseil Général, très vite identifié, reparti dès qu’il eut rédigé son rapport à ses commanditaires. Bienvenue à lui, nos réunions sont publiques ; plagia de nos idées fortement recommandé ! Prétendument Dunois anonyme, on aurait juste apprécié qu’il eût la courtoisie élémentaire d’annoncer la couleur !     Chacun ses valeurs !

Mardi 10 mars 2015                     Jusqu’où iront-ils ?
Demandez simplement à ceux de votre entourage que vous savez être tentés par le vote FN, s’ils auront le courage d’avouer, dans 10 ans, dans 20 ans, à leurs enfants, à leurs petits enfants, quel bulletin ils ont jeté dans l’urne dans les années 2010/2020 ?
IDEA et ses amis offrent une alternative raisonnable, efficace.
N’attendez pas de retour, laissez réfléchir … ré-fléchir…
On en reparlera.                Sellig

Samedi 28 février 19h00 – réunion publique – salle des associations de Dangeau
– M. le Maire SVP une télé pour ceux qui suivent LE tournois !

Ce 8 février 2015. Le site d’IDEA  à fêté son 1 an depuis peu.
Alors scoop sur notre rayonnement : 29 888 clics sur notre site pour 1 bougie !
29 888 encouragements.
Pas de merci, on est comme ça à IDEA, mais des encouragements en retour à nos lecteurs et nos contributeurs.

15 janvier 2015 – LA FILE – par К.П
Ce matin, comme à mon habitude, je passe devant la maison de la presse. Petit attroupement. D’habitude, ils ne sont qu’une poignée, les habitués qui se retrouvent à l’ouverture, se connaissent tous, venant acheter leur journal. Ce matin il y avait la queue dehors. Inhabituel pour un matin, 6h45 à Bonneval. Mais ce matin, tous étaient là pour ça, LE numéro de Charlie Hebdo. Je me souviens que lorsque je le feuilletais à l’occasion, j’étais seule, tranquille. Et quand cela se produisait au rayon presse d’un supermarché histoire de passer le temps pendant la corvée de courses à laquelle mes parents m’avaient trainée mais m’autorisaient à rester là, sous condition de ne pas bouger, j’étais seule à rigoler dans mon coin. Mais ça, c’était avant. Ce matin, entre lecteurs occasionnels, apparition de nouveaux lecteurs, le tout formant un groupe dépité lorsqu’un jeune homme sort de la boutique disant qu’il n’y en a plus, que tout a déjà été réservé.

Des questions-réflexions arrivent dans le trio observateur que je compose : qui le lisait, feuilletait avant ? Qui continuera ?

Je comprends le choc des attentats, la compassion pour les victimes, leurs proches. Le refus du terrorisme, de l’intégrisme, de la peur. L’attachement à la liberté, liberté de pensée, liberté d’expression, la laïcité. Mais plus les jours passent, plus les médias, le trop-plein d’émotion ont pour moi quelque chose d’indisposant. Autant je comprends une solidarité des médias, autant j’ai toujours autant de mal avec les émotions collectives. C’est vrai, je ne suis pas expansive sur ce genre de chose, je préfère exprimer une compassion plus discrète. Je ne participe pas au traumatisme collectif en restant devant ma télé, où certains s’étalent sur les réseaux sociaux, y vont de leur petite réflexion, essayant de trouver un bon mot et les appréciations de leurs contacts. Un trop-plein émotionnel idéal à toute récupération pour jouer sur les peurs et diriger les masses. Peurs de l’autre, peurs du terrorisme, la France en guerre.

Pour l’instant qualifier tout cela d’historique, l’Histoire avec son grand H n’est-il pas hâtif ? Seul le temps, les répercussions, conséquences, l’après permettront de le dire.

Quand à ces nouveaux défenseurs de la libre pensée, la liberté d’expression, l’esprit critique, si actifs à marcher, faire la queue devant un vendeur de journaux seront-ils aussi actifs pour s’intéresser à la vie politique aussi bien locale que nationale ? Iront-ils tous faire un autre acte citoyen, une marche jusqu’aux urnes lors de prochaines élections ? Profiteront-ils de cette liberté d’expression, d’utiliser son esprit critique pour dénoncer les mensonges et abus de nos politiques qui par leur absentéisme à l’Assemblée ou au Sénat, s’accrochant à leurs mandats même si le bilan est mauvais et les affaires de justice à leur derrière, ceux qui se faufilent au 1er rang d’une manifestation pour s’incruster sur une photo officielle mais sachant tous profiter des privilèges de la fonction ? Ce type de comportement n’est-il pas aussi une insulte à la Nation, à ses valeurs, au drapeau, certes une insulte de type différente de ceux qui ne respectent pas l’hymne national ou le drapeau ? Les séances de conseils municipaux auront-elles un afflux de spectateurs ? Prendront-ils avec recul tout ce qui peut être véhiculé dans les discours entendus à la télé ou radio pour formater les esprits ?
Dieu seul le sait.
К.П

13 janvier 2015 – « La marche » par Alain Magne.

~ Lettre ouverte aux élus de Bonneval ~

La marche « silencieuse » de samedi à Bonneval n’a pas été bien glorieuse. Pourquoi ce tract sans queue ni tête, pourquoi ce discours inapproprié,  pourquoi parler de drapeaux brûlés, pourquoi parler de Marseillaise sifflée ?
Pour ma part, quand je vois notre drapeau brûlé je suis malheureux, quand la Marseillaise est sifflée je suis triste, mais on ne parle pas de cela un jour comme celui-ci.
Je suis en Allemagne. À Düsseldorf j’ai vu une marche silencieuse sans discours, sans micro. Sur les télés françaises je n’ai pas entendu de discours de récupération tel que celui entendu à Bonneval,  j’ai vu la même fierté populaire émouvante à Châteaudun sans discours ni récupération, j’y ai entendu la Marseillaise entonnée par la foule.
C’était le jour de se taire, c’était le jour de laisser la population chanter seule la Marseillaise sans un élu au micro. Elle n’en a pas besoin. C’était le peuple qui défilait, pas les hommes politiques.
Ce n’était pas le jour d’être contre ; c’était le jour d’être pour, pour la fraternité, pour la liberté,  pour le droit d’expression, pour la compassion envers les victimes.

Pourquoi le conseil municipal n’a-t-il pas été réuni ? Pour une telle cause nous devions tenter de poser une action commune intelligente.
Je devais être présent à la commission urbanisme le 16 janvier, je ne viendrai pas, ce sera une façon de vous montrer mon écœurement.

La prochaine fois que nous nous verrons ce sera peut-être au Conseil, si mon dégoût est passé.
Cordialement
Alain Magne

13 janvier 2014  SILENCE ! ON PLEURE ! par Didier Grevel
« Si ce que tu as à dire n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi. »
Proverbe arabe… comme par hasard.
Et j’ajouterais n’est pas plus fort !

Cabu, Charb, Tignous, Bernard Maris, Philippe Honoré, assassinés, 4 personnes assassinées dans une épicerie cascher, des agents des forces de l’ordre abattus dans l’exercice de leurs fonctions, des membres du personnel de Charlie Hebdo qui permettent la parution chaque semaine de ce journal, tirés comme des lapins. 17 personnes assassinées pour faire taire à tout jamais 5 journalistes, dessinateurs de presse, tous empreints d’une conscience politique forte et exigeante, qui avaient choisi de rire et de faire rire de tout, tellement la réalité est triste à pleurer.

Leur combat !
L’ordre établi, les dogmes et les dogmatiques, la pensée unique, le politiquement correct, l’injustice, les inégalités, le cynisme, les porteurs d’étendard, la censure, les religions comme opium du peuple, le fanatisme, le totalitarisme, le nationalisme, et on pourrait continuer longtemps la liste ou la résumer en citant Cabu : « Notre boulot, c’est de dénoncer la connerie. »

Silence !
J’avais espéré, malgré le tract bâclé et abscons du premier magistrat de la commune, que les Bonnevalais pourraient se recueillir ce samedi dans un silence assourdissant au nom d’une des valeurs de la république, la liberté de créer et de s’exprimer. Dans toutes les villes, à quelques exceptions près, ce fut le cas, et on peut dire que ce week-end a été non seulement celui de la solidarité mais aussi celui de l’élégance.

Nous, Bonnevalais, avons subi un discours nationaliste, réactionnaire, confus, maladroit, fleuretant de bout en bout avec les amalgames… Bref, un discours très dérangeant en pareille circonstance. Personnellement j’ai fait le choix de partir pour ne plus entendre, pour rester en paix avec moi-même et me rappeler que je n’étais pas là pour ça. D’autres ont fait le choix d’endiguer ce discours récupérateur en scandant « Je suis Charlie »… Quelle devait être la bonne réaction ?… je n’en sais rien. Mais ce que je sais, c’est qu’il fallait réagir ! Ce que je sais, c’est que ce jour-là personne ne devait subir, personne ne devait se sentir piégé et pourtant…

Dans mon entourage, certains se demandent, me demandent, que faire, quoi faire, ce que va devenir Charlie Hebdo, s’il faut s’abonner, etc. Je ne sais pas.

Ce que je sais c’est que ces auteurs, ces dessinateurs, laissent derrière eux une famille et une œuvre. Leur œuvre est disponible en librairie, et chaque fois que vous porterez votre intérêt sur un album ou un livre de l’un de ces auteurs au point de l’acheter, vous satisferez votre saine curiosité et aiderez la famille de l’auteur.

Je terminerai ce texte que je sais décousu par cette colère qui ne me lâche pas depuis samedi – je terminerai en rappelant à chacun que la liberté de la presse dans notre pays dépend certes des valeurs démocratiques qui prévalent encore aujourd’hui mais dépend surtout et d’abord de l’acte citoyen de chacun qui consiste à acheter les journaux pour s’informer. La liberté de la presse suppose que les entreprises de presse soient en bonne santé financière pour pouvoir publier encore et encore. Aujourd’hui, Charlie Hebdo pourrait disparaître parce que ses principaux acteurs ont pris une balle conne et fanatique. Hier, Charlie Hebdo se mourait faute de lecteurs, comme d’autres journaux actuellement…

Je ne sais pas si je suis Charlie, je suis triste et en colère.

Pour que chacun puisse apprécier l’importance de l’œuvre laissée par ces chevaliers du crayon et de la plume vous trouverez ci-dessous une bibliographie de chacun d’eux.

Bibliographies : CharbBernard MarisTignousCabuWolinski

13 janvier 2014  – LE CHOC – par Michèle Simonin
Ma première marche silencieuse a été pour moi une immense frustration et un moment de grand vide. Aucun mot n’a pu sortir de ma bouche tant le choc fut grand.
Parler d’amalgame, de récupération, de drapeaux brulés, de Marseillaise sifflée, m’a sidérée et complétement décontenancée.
Nous étions là pour la liberté d’expression, contre la barbarie et nous nous sommes retrouvés devant un discours orienté.
J’ai honte de n’avoir pu réagir, de ne pas avoir exprimé mon indignation.
La peur, la peur de la réaction des personnes qui m’entouraient n’est pas une excuse et là, je reconnais que j’ai sali les notions de Liberté Égalité Fraternité.

LA MAL ADRESSE par Gilles Riverain

Nous assistons depuis le soir du 7 janvier, enfin, à l’expression de l’immense majorité des musulmans contre le fanatisme, le terrorisme. Ce n’était certainement pas le moment d’insinuer que le travail énorme auxquels ils vont avoir à se frotter, en première ligne, le travail d’éducation aux valeurs républicaines… ce n’était pas le moment d’insinuer qu’ils le feront suite aux leçons que le maire s’est cru autorisé à donner au nom de la population à Bonneval.
Ces gens-là Monsieur, ces gens-là sont bien plus motivés et efficaces si chacun tient sa  juste place. Nous ne voulons plus de meurtres, de meurtriers ! Cela commence aussi effectivement par le respect du drapeau, de l’hymne national … et c’est pourquoi le moment était particulièrement mal choisi. Qui croit que nous nous passerons des immigrés pour réussir l’indispensable mutation des esprits ?

9 janvier 2015 –
Il était policier,
Il a tout tenté pour interpeller les terroristes.
Il leur a barré la route.
Ses derniers mots furent « C’est bon chef… »
Il a été abattu d’une balle dans la tête.
Il s’appelait Ahmed.
Il avait 42 ans… Infinie tristesse …
Il était arabe, il était musulman, et il a tout fait au péril de sa vie pour les arrêter.

! Avis aux petites cervelles va-t-en-guerre qui croient s’honorer en partant en croisade insensée – NOT IN MY NAME – Ne mélanger jamais les extrémistes et les musulmans. Un fou furieux n’a ni couleur ni religion. Ceux qui amalgament sont fait du même bois pourri que les assassins de Charlie et aussi dangereux.

Le bleu, le blanc, le rouge n’ont rien à faire avec vous ; le drapeau français est un symbole de la République. Que personne ne le déshonore !

→ à écouter – Grand corps malade – « Je suis Charlie »
→ à écouter – Jean-Baptiste Bullet – « Je suis Charlie »

7 janvier 2015 – Tomas las armas
tomas las armas23 décembre 2014 : Conseils aux orateurs en réunion
Rappelez-vous cette maxime de Boileau (1664) : «Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement – Et les mots pour le dire arrivent aisément.»
Le mieux étant l’ennemi du bien, STP faites court. Merci.
Forme et fond : une fois le code de respect de l’auditeur assimilé, il faut en venir au contenu : Vous n’êtes pas des tribuns, c’est définitif ! Alors utilisez des phrases simples, courtes, composées des mots que vous connaissez. Ne tentez pas le vocabulaire dont le sens vous échappe. Bannissez les liaisons « maltappropriées » genre « 100 Zeuros » commises en redondance entre autres prises de langue dans le tapis !

Mais surtout, éloignez de vous la tentation de faire de l’humour comme si vous étiez entre vous. Nous ne trouvons pas où il faut rire.                      Sellig

17 décembre 2014 – Envoyée spéciale IDEA au Conseil Départemental 28 – Affligeant ! On fait quoi ? On bouge ? IDEA BOUGE→ REGOIGNEZ-NOUS

Présentation du budget primitif au Conseil Général d’Eure-et-Loir
Je me suis glissée parmi la dizaine de personnes présentes dans le public et là, j’ai assisté pour 6.60 € (prix du parking pour 3 heures) à un spectacle affligeant pour la démocratie.
Lire la suite → Billet d’humeur par Michèle Simonin 2014 12 17

17 décembre 2014 – La réponse de Corinne Riverain, Conseillère municipale et communautaire, à la convocation à la réunion communautaire :
« Bonjour, en ces périodes de restriction budgétaire je préfère ne pas participer au buffet proposé à la fin du conseil communautaire du 22 décembre, à moins que les convives ne participent individuellement aux frais générés. Cordialement, Corinne Riverain
Ordre du jour et question d’IDEA

14 décembre 2014 – Élections du Conseil des jeunes, par Alma

Ce jour-là, le 29 novembre 2014, c’est l’élection du Conseil des jeunes…

Je me suis donc mis sur mon trente-et-un, cravaté et chemisé. Je m’attends à une élection solennelle dans la Salle du Conseil remplie des élus, des commerçants, enfin des personnes influentes dans la commune, peut-être même du canton car cette assemblée est ouverte au canton. Je pense même que le député de la circonscription serait présent, lui que l’on voit partout.

Je monte donc le Grand Escalier qui même à la Salle du Conseil, un peu ému, car : que des jeunes Bonnevalais désirent se mettre au service des jeunes habitants me semble intéressant. Pas un bruit ! Pourtant lors des Conseils, un brouhaha se fait entendre avant le début de la séance. Je pense être en retard la séance a sûrement déjà commencé…

J’entre donc dans la Salle du Conseil un peu essoufflé car les escaliers sont raides et là …………….. dans la salle , les jeunes du Conseil, assis autour de la table ; deux élus d’IDEAL et une élue d’AGIR. Ouf ! Je ne suis pas en retard.

Au bout de quelques minutes nous sommes trois élus d’IDEAL autour de la table ainsi qu’un élu d’AGIR qui arrive un peu plus tard. Cela fait cinq sur vingt-sept !

Je regarde ces jeunes gens tous un peu intimidés par la solennité du moment ; ils remplissent leur bulletin sérieusement. Nous ouvrons l’urne chacun à notre tour.
Je revois notre maire assis à la même place que la jeune présidente démissionnaire, nous expliquer (NDLR « à nous, élus IDEAL ») que nous ne sommes pas venu visiter en bus le patrimoine de la commune. L’élection est faite ; ils ont l’air heureux … moi aussi pour eux et pour notre ville.
Un des leurs pose des questions
(tient ! ça me rappelle quelqu’un … Il deviendra sûrement conseiller municipal plus tard) et la séance se termine. Un pot suit auquel je ne peux assister car le samedi c’est … Café civique !

Eh bien ! Ne voir que cinq élus présents en ce jour important m’a choqué, moi qui m’étais imaginé les maires adjoints ceints de leur écharpe tricolore, du monde, des applaudissements … enfin une petite fête pour ces gamins et pour leur montrer que cette action était importante, qu’il était important de se prendre en charge bénévolement, que s’occuper des autres est valorisant.

Dommage pour la ville, le canton, et sûrement pour la démocratie locale.
Ne soyons donc pas étonnés de ne trouver personne au moment de créer une liste pour quelque élection que ce soit. Nous entendrons longtemps les mêmes paroles «  ça sert à rien, de toutes façons c’est tous les mêmes ………. »
Allons enfants ! Gardons le moral ! Ces jeunes sont bien courageux !

2 décembre 2014   Courriel d’Alain ROULLÉE, Maire de Moriers, délégué communautaire, aux délégués du Bonnevalais.
Le débat démocratique a décidément bien des difficultés à être respecté par le Président de la Communauté de communes… → Lire la suite

4 décembre 2014         Café étiquetable ?    Par Alain Magne
Ce matin, j’allume ma machine à café et en regardant la lampe rouge, je ne sais pourquoi la boutade d’un des nombreux vice-présidents de notre communauté de communes m’est revenue à l’esprit, c’est vrai, j’ai déjà oublié son nom, il faut dire qu’ils sont nombreux.

Sa boutade « dites-le à votre Président » (NDLR : de la République) m’est revenue comme ça, était-ce la couleur rouge du témoin de la machine à café ? Je ne le saurai jamais. Comment ce personnage, qui ne me connaît pas, peut dire une telle stupidité ? Un élu d’une petite (toute petite) commune d’Eure-et-Loir n’aurait pas, lui, de Président ! Un élu de la République qui doit avoir en bonne place dans sa mairie la photographie du cher Président en question … qui le surveille tous les jours !
Alors je me suis dit, car je me dis souvent des choses à moi-même « on a dû lui raconter des choses ». Mais qui a pu faire ça ? Quelqu’un de mal intentionné à qui le fait de me présenter comme un partisan du camp d’en face peut rendre service ? Ce n’est pas possible. Est-ce le fait que je pose parfois quelques questions ? Mais ce n’est pas non plus la raison, ce personnage est un démocrate.

Poser des questions, s’intéresser à ce que l’on fait, ne voter qu’en connaissance de cause, n’est-ce pas pour cela que nous avons été élus ? La délibération n’était pourtant pas bien polémique : Doit-on voter une subvention à la Trésorière comme cela se fait depuis des lustres ?

Et bien j’étais contre, non pas que la Trésorière n’ait droit à sa prime de fin d’année, son travail est sûrement très compliqué et elle ne doit pas compter ses heures, mais que ce soient les communes qui payent cette prime et non pas son employeur, en l’occurrence « Mon Président »…

Alors au moment du vote, je me suis abstenu, avec quelques autres élus d’ailleurs. Certains ont voté oui alors qu’ils étaient contre. Eh bien après réflexion je n’ai pas trouvé de bonnes raisons à cette intervention. La lampe est passée au vert et mon café (équitable et provenant de cultures raisonnées car je suis du camp d’en face) … a coulé.

NDLR : On vous le dit et vous le redit, il faut venir assister aux réunions de Conseil, rien ne vaut le « live ». Pour en savoir plus, IDEA tient à votre disposition des enregistrements audio de qualité.
Vous y entendrez le recadrage bienvenu par le président du Conseil communautaire– nous saluons son intervention – du vice-président qui s’égara ce soir-là.

À noter également lors de ce Conseil communautaire, le nouveau dérapage d’un autre délégué communautaire qui a fortement insupporté l’auditoire, délégués comme assistance, par son verbiage inutile et acrimonieux vociféré au microphone. Fidèle lecteur de nos pages et expert en haut débit, il se reconnaîtra.

♪♫ Pour en savoir plus, IDEA tient à votre disposition des enregistrements audio de qualité.

30 novembre 2014         Galrauch traque les OVNIGM ! (Objets de Verre Non Identifiés Génétiquement Modifiés)
Que se passe t-il à Bonneval ? Nous avons pu constater un phénomène paranormal qui empoisonne  les services techniques. Depuis le samedi 18 octobre 2014, journée ville propre, des tessons de verre ont été signalés par nos soins rue du Général Ferron lors de la remise de nos trophées, en l’occurrence des sacs poubelle.

« Ces débris ne pouvaient être là que depuis la nuit précédente » nous a t-on rétorqué vivement ; « Les services techniques seront prévenus ».
Mais force est de constater que ces verreries doivent, par miracle, se cloner, jour après jour, car toujours là.
Galrauch 28

17 novembre 2014 – Qui a dit : « l’IDEAL serait d’AGIR ensemble. » ?
Aujourd’hui il y avait (oh miracle !) un commerce qui ouvre à Bonneval, mais rassurons  nous, (NDLR : pas sûr que ça nous rassure !) pas grâce à l’action de l’équipe en charge de la gestion de la ville .
Nous avons appris par hasard, nous les élus d’Idéal, que nous étions conviés à l’inauguration de cette nouvelle boutique avec à sa tête une commerçante dynamique et sympathique. Nous lui souhaitons tous nos vœux de réussite et beaucoup de courage en ces temps difficiles.
Pourquoi ne sommes nous pas informés des inaugurations et autres festivités dans la ville ? Cela fait trois fois que les informations ne nous sont pas communiquées : une fois pour un apéritif de quartier et deux fois pour une inauguration de commerce.
Sommes nous des sous-élus ?
Ne devons nous pas représenter les nombreux Bonnevalais qui nous ont fait confiance ?
Monsieur le maire, comportez vous en démocrate, cessez les enfantillages la prochaine fois faites et dites de faire passer les informations. Mais j’ai oublié, où étiez vous, je ne vous ai pas vu?
Rappelez vous l’IDEAL serait d’AGIR ensemble.
Définition du mot ensemble : L’un avec l’autre, les uns avec les autres, conjointement

Synonymes : au coude à coude, de concert, la main dans la main
Pour info ce matin j’ai rencontré deux élus, je suis passé à la mairie vérifier ma boite à lettre… … Que notre lecteur d’une ile lointaine fasse suivre à notre édile

23/10/14  Galrauch râle !
Complément de l’ordre du jour du conseil municipal du 22/10/2014 :

– Total 72 773.60 € TTC ou HT (?) dont 31 800 € HT ou TTC pour l’achat de 100 poubelles (sur 2 ans donc moins de chiffre d’affaires à déclarer => moins d’impôts sur les sociétés à payer également) et, roulement de tambour, avec le logo de la ville ! – youpi ! Très bien pour les personnes atteintes d’Alzheimer – Prestataire retenu : la Société Lamy, la moins disante (les autres n’ont pas été dévoilées !). Cet achat s’inscrit pour un cahier des charges afin que Bonneval soit une « petite cité de caractère » dont le dossier n’est pas encore fait, d’où l’urgence de le mettre en complément !
Mais quand il y a urgence, y a urgence ! La salubrité de notre ville est en danger !
Ensuite, ces poubelles rentreront-elles dans ce fabuleux cahier des charges, si cela n’est pas le cas, nos impôts rachèteront des poubelles conformes et les autres seront-elles mutualisées vers la ComCom ?
– Pratique cette mutualisation pour faire des achats. C’est le nouveau leitmotiv de la Mairie : bien trouvé.
Galrauch28

12 novembre 2014 –  11 novembre 2014 : Cérémonie commémorative, grandes et petites manœuvres.
10h15, départ du défilé/ Les 4 élus IDEAL sont présents.
10h45, cérémonie devant le Monument aux Morts. Corinne Riverain et Alain Magne se trouvent une petite place. Sylvain Hacault se voit de loin. Nathalie Grevel assure au sein de l’harmonie.
10h46, une dame imposante, costumée, efface Corinne de toute sa stature naphtalinée.
11h15, Verre de l’amitié, Marseillaise … Buffets pris d’assaut. La chorale de la Ste Cécile entonne « La Madelon vient nous servir à boire ». Ambiance festive pour commémorer le début de la Grande guerre.
12h10, les élus IDEAL quittent les lieux.
12h15, tous les élus sont appelés sur scène pour LA photo dédiée à la postérité. Bien entendu, les élus IDEAL n’avaient pas été prévenus.
12h30, les premiers commentaires affluent : «  C’est dommage, vous n’étiez pas là ! »

15 octobre 2014 – Par Alain Magne – J’ai posé une question relative à une dépense importante (87 293 € HT) concernant la rénovation de la salle omnisports. Lire la suite …

15 octobre 2014 – La contribution des élus IDEAL au bulletin d’information municipal d’octobre 2014 a été tronquée par le directeur de publication. À quoi bon une tribune libre qui n’est ni libre ni tribune.

Le texte initial ne comportait rien de répréhensible au regard du règlement intérieur et du contenu qui aurait dû être conservé, dès lors qu’il ne contrevenait pas aux règles. La décision prise par M. le Maire qui a supprimé n’est pas légale. La référence que nous faisions à notre blog IDEA et l’invitation à nous contacter ont été soustraites d’autorité.

Les Bonnevalais savent où trouver nos communications. Nous les invitons à nous lire régulièrement pour rétablir une part d’équilibre dans l’information.

Les conseillers conseillent, enfin, c’est pour cela qu’ils sont élus. Ils donnent les conseils qui leur semblent bons. Ils sont seuls à les assumer et à être en droit de juger de leur pertinence.

Le 1/3 de page qui nous est réservé a de fait été réduit à 1/6ème de page. L’autre 1/6ème étant prélevé pour s’offrir à une gausserie déplacée.

Confusion ! Nos élus IDEAL sont en avance sur leur temps – L’Assemblée Nationale ne compose encore pas à elle seule le Parlement. Plutôt que de nous proposer une nouvelle rédaction le lapsus est relevé sans détour par notre maire qui voit là l’occasion de rechercher à disqualifier nos élus IDEAL. Le procédé est d’une élégance notable, significative

Difficile, dans la veine ouverte, de ne pas faire remontrance à notre futur ex-Sénateur qui semble ignorer que depuis la loi n° 2013-403 du 17 mai 2013, le Conseil général qu’il cite en édito n’existe plus. On parle désormais de Conseil départemental.

« bla-bla » écrivez-vous ! Tout dépend des dispositions du lecteur à entendre les messages.

« Agir plutôt que d’écrire » écrivez-vous ! M. le Maire, vous pouvez corriger et informer sur la réalité : à combien de commissions municipales nos élus IDEAL sont-ils présents chacun ?

« Baronnie » Toujours dans l’édito : vous évaluez à plus d’un Million d’Euros les réserves parlementaires et subventions d’État cumulées attribuées à la Ville et à la Communauté suite à votre action en tant que Sénateur. Diriez-vous aujourd’hui que ce système d’avantages qui vont désormais s’en aller vers d’autres collectivités, au détriment des nôtres par un retour de logique, rencontre votre assentiment ?

Nous laisserons les lecteurs /électeurs apprécier, et aussi les annonceurs qui financent.

Sellig

 

Soyons précis ! IDEA prend ses désirs pour des réalités.
En 2014, seule dans le monde moderne, la France s’encombre encore d’un Sénat.
Coût annuel ( à l’heure où l’on impose aux couples qui travaillent à 2 une réduction de leurs allocations )  « 335 000 000 € Selon ‘Le Monde «   → Précisions en audio
Bonnevalais réveillez-vous !
Définition : L’Assemblée nationale forme, avec le Sénat, le Parlement de la Cinquième République française. À suivre …

5 octobre 2014 :  TRANSPARENCE ! À Chartres, les listes des appels d’offres et délégations de services publics (DSP) sont sur la toile. Les marchés antérieurement conclus sont consultables par tous.
http://www.chartres.fr/votre-mairie/marches-publics-et-dsp/
Pourquoi pas à Bonneval et à la Communauté de communes ? Matériellement ce n’est pas bien compliqué. Question de volonté ? de compétences techniques ?

30 septembre 2014 : →Humeurs au sujet du terme « opposition » Qui y tient tant ?
Humeurs au sujet du contenu de la contribution des élus IDEAL sur son 1/3 de page au bulletin municipal.
Humeurs au sujet de l’information sur les sénatoriales, sur le point de vue de nos 2 grands électeurs, sur l’incidence de ce scrutin sur la vie locale, sur la publicité auprès des administrés souhaitée par vos élus.
à lire en détail sur le → Compte rendu par IDEA du conseil municipal N°8 – 23/10/2014

TRIBUNE LIBRE CENSURÉE !

10 septembre 2014 –  « Comme toute structure, un parti n’existe que par son incarnation. Si les acteurs comme le texte sont mauvais, c’est la pièce qu’il faut changer, pas forcément le théâtre. »              Vanik Berberian

17 août 2014 – Coiffés pour l’hiver, une fable dénichée par Mimi mais partiellement reproduite ; le modérateur censure les blagues capillaires inadmissibles !

La fable du bénévole

Un jour, un fleuriste se rendit chez le coiffeur pour se faire couper
les cheveux. Après sa coupe, il demanda combien il devait. Le coiffeur
répondit : C’est gratuit, je fais du bénévolat cette semaine. Le
fleuriste s’en alla tout content.
Le lendemain, en ouvrant sa boutique, le coiffeur trouva à sa porte
une carte de remerciements et une douzaine de roses.

Plus tard, c’est le boulanger qui se présenta pour se faire couper les
cheveux. Quand il demanda à payer, le coiffeur lui dit : Je ne peux
accepter d’argent, cette semaine, je fais du bénévolat. Heureux, le
boulanger s’en alla tout content.
Le lendemain, il déposa à la porte du coiffeur une douzaine de
beignets, avec un mot de remerciements.

Puis, ce fut le député du département qui se présenta. Lorsqu’il
voulut payer, le coiffeur lui répondit : Mais non, cette semaine c’est
gratuit, je fais mon bénévolat ! Très heureux de cette aubaine, le
député quitta la boutique.
Le lendemain, quand le coiffeur arriva pour ouvrir, une douzaine de
membres du parlement attendaient en ligne pour se faire couper les
cheveux gratuitement…

10 juillet 2014 – Le bulletin municipal – l’heure des comptes, page 9.
Pour aller plus loin avec IDEA :
La santé des finances d’une commune peut se résumer simplement par une donnée qui s’appelle  » Ratio de désendettement ». Le calcul – imaginons qu’une commune y consente toute son épargne brute – s’effectue en divisant la dette par l’épargne brute – nous y reviendrons – IDEA est au travail et apprend vite !
Pour 2012 à Bonneval, ce ratio s’établit à 14 % – zone inquiétante – à comparer avec les ratios départementaux et nationaux :

http://www.diagnostic-socio-eco.com/diagnostic-commune/bonneval-28800#/eparne

Attention – il s’agit de 2012 ; les dettes ultérieures ne sont pas prises en compte ; les dettes au titre de la communauté de communes non plus – celle relative à l’adduction et à l’évacuation des eaux non plus.   Sellig

10 juillet 2014  « Voire » du latin « vera » = en vérité, est une conjonction qui s’utilise quand on maîtrise. Ne pas confondre avec le verbe « voir ».

On chipote ? voire ! Même pas grave du tout s’il n’était proposé aucune assistance sémantique, orthographique, typographique.
IDEA à votre service … renouvelle sa proposition de correction, surtout lorsqu’il s’agit de promouvoir l’image de marque de la Ville de Bonneval dans un bulletin municipal … surtout dans la phrase :
« Notre belle ville, connue et reconnue dans notre département, voir(e) beaucoup plus loin »…
Pour le reste du document, merci à Nathalie !   Sellig

3 juillet 2014 : Élection des Grands électeurs en vue des élections sénatoriales de septembre 2014. Commentaire par IDEA très signalé à l’attention des électeurs et des Conseillers AGIR :

Cette expérience à elle seule permet d’afficher toute la différence, au-delà des professions de foi et de l’affichage, entre les conceptions des 2 listes en concurrence pour les municipales pour ce qui est de l’expression démocratique.

La réalité se révèle dans l’action ; le choix est fait par les colistiers AGIR d’amplifier la domination majoritaire. Nous soumettons cette observation, prévisible, à l’attention des électeurs Bonnevalais.

Dans un avenir pas si lointain, le soutien des 66% de votants AGIR à cette forme de confiscation de pouvoir pourrait fort bien se retourner gravement contre tous, quelle que soit la sensibilité actuelle des sympathisants des uns et des autres. Observons bien l’enjeu national des choix faits au niveau communal. Ce qui est vrai pour Bonneval l’est d’autant plus pour les petites communes dans lesquelles les électeurs sont proportionnellement plus représentés par les Grands électeurs.

Soyons attentifs aux courants politiques dévastateurs qui se profilent et qui tenteront d’imposer leurs vues aux modérés qui, nous voulons le croire, constituent nos électorats et nos conseillers municipaux. A bon entendeur … IDEA vous l’avait promis, nous sommes vigilants ! Rejoignez-nous.                                  Sellig

24 juin 2014 – Coup de gueule par Alma – →Lire la page entière.
Les deux dernières réunions de conseils m’ont laissé désabusé.
Comment peut-il se faire que dans une ville de 4600 habitants il y ait aussi peu d’habitants présents.
C’est là que se décide notre avenir. Comment peut-on apprendre que le prix de notre eau « potable » va exploser et pas dans 20 ans – non, non – dans un an ! si on ne va pas au conseil municipal ?
Comment pourrait-on savoir que 35% des électeurs qui nous ont fait confiance sont représentés par 4 conseillers sur 27 et que ceux-ci font leur travail sans opposition systématique ? C’est en allant assister au conseil !
Lire la page entière.

Note du modérateur : SVP Ne nous l’énervez pas ! On y tient à notre Alma ! il n’y a pas plus obstiné à décortiquer les comptes publics. Alors RDV au prochain conseil municipal, prévu le 3 juillet … à confirmer.                                            Sellig

21 juin 2014 – Sémantique à l’usage des élus locaux ; contribution offerte par IDEA.

Certains élus de nos campagnes expriment parfaitement des idées bien conçues avec les mots qu’ils maitrisent, en un langage imagé bien plaisant quand il le faut. Prenons-en de la graine !

~ L’ancien français « hui »,  contraction du latin « hoc die » (ce jour) suffisait naguère à lui seul à signifier le jour présent. Pléonasme admis : « aujourd’hui »
Mais la très laide expression : « au jour d’aujourd’hui« , double redondance réservée aux fats, est déjà ringardisée.
~ Les mots « Digression«  ou « parenthèse«  remplacent avantageusement «aparté » dans le discours oral, quand l’orateur souhaite préciser qu’il introduit brièvement quelques phrases en marge du sujet en cours.
Un aparté est une réplique de théâtre prononcée par un personnage sur scène et que, par convention, les autres personnages n’entendent pas, au contraire du public. Par glissement sémantique, ce terme désigne dans le langage courant un discours bref adressé en particulier et en toute discrétion, inaccessible à l’auditoire présent. Il est en quelque sorte un genre de « messe basse ».

~ Le mot : « immiscer » s’impose quant à lui quand on cherche à exprimer l’idée d’intervention dans les affaires d’autrui de manière inopportune.  Ne pas confondre avec « initier », « insinuer », « inséminer », « incinérer » …

17 juin 2014 – Quote: « Non quia difficilia sunt non audemus ut sit res ardua quia non audemus. »
En français : Citation : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles. »

Sénèque le Philosophe (4 av. J.C.) – potentiel ex et regretté adhérent d’IDEA

8 juin 2014 – Pour rire un peu !
IDEA vous engage à assister aux réunions du Conseil municipal. Promis ! en plus d’une action citoyenne, vous aurez l’occasion d’apprécier de bons moments d’humour involontaire.
La suite de l’article est auto-censurée ; mansuétude … Venez donc nous rencontrer un samedi matin si vous avez raté un épisode, nous vous raconterons.

Sellig

15 mai 2014.  – Apéritif des hameaux.
Une erreur s’est glissée dans l’invitation que les Bonnevalais ont reçue.Le verre de l’amitié, gloire à Vous-même, vous est offert par la commune, donc par vos impôts, et non par la municipalité qui désigne, en français, de manière courante, les organes d’une commune, c’est à dire le maire et ses adjoints, et par extension sémantique que nous admettrons, le Conseil municipal.
Sur le principe, on ne va pas chipoter, bonne idée pour les hameaux ! Vous y rencontrerez les colistiers d’IDEAL . donc à bientôt pour trinquer en l’honneur de la démocratie locale !

27 avril 2014 – Les mystères de la typographie française. IDEA à votre service.

À l’attention du rédacteur du compte rendu officiel des réunions du Conseil communautaire
a) La réunion du 14 avril s’est ouverte à 19h30 et non 10h30.
b) L’abréviation de Madame s’écrit Mme  ; l’abréviation Me signifie « Maître » comme par exemple pour un avocat.

c) L’abréviation de Monsieur s’écrit M. ; Mr étant l’abréviation du mot anglais « Mister ».

8 avril 2014             … Compétence au menu …
Réactifs les services municipaux ! En 3 jours seulement, suite à la publication par IDEA BONNEVAL des menus de la cantine de l’école élémentaire, le site officiel publie les menus actuels et à venir !
http://www.ville-bonneval.eu/mn_ifecmat.php?id_school=1
IDEA adresse ses sincères félicitations à qui de droit.
Vendredi : Pâté en croûte et cornichon

M. Monier n’est plus enseignant en Moyenne section depuis 2 ans. Affaire à suivre.
IDEA offre une chaleureuse poignée de main à qui l’informera le premier de la mise à jour.
(astuce : Mr est l’abréviation du mot anglais « mister ». L’abréviation de « monsieur » s’écrit M.)
JIL

31 mars 2014   
A nos chers voisins,

Aux Christophe, Emmanuel, Didier …
Aux causes perdues … ?
Aux causes sincères,
Aux cause toujours …
Aux causes éternelles.
À vous, à nous !
Aux « sans étiquette » !      (variablement, hasardeusement et sans consentement étiquetés)
IDEA International (YWC !) ? IDEA Europe ? IDEA France ? IDEA 28 ? IDEA 4ème ? IDEA Casteldun ?
IDEAlement à vous, 
ywc
Magne anime !réveilleeCapture CAROTTE

17 mars 2014                            Alain ne s’en laisse par conter !

Pourquoi M. le Maire ne nous donne-t-il pas les comptes municipaux ?
Je les lui ai demandés en suivant les règles.
S’ils sont bons, c’est dommage.
Si nous ne les avons pas, nous pourrions penser qu’ils sont mauvais.
Vous m’avez dit : « Ça ne m’empêche pas de dormir. »
Vous avez mon téléphone, appelez-moi, mais pas trop tard car moi non plus
« ça ne m’empêche pas de dormir ».
Alain Magne

14 mars 2014                 L’ACCENT TUE … PITIÉ POUR L’ACCENT TUÉ !
« Ave » est un mot latin… pas d’accent sur le « e »… Pas dans un tract diffusé !

Par contre, en typographie française, les majuscules s’accentuent… par exemple sur une affiche : « ÉLECTIONS MUNICIPALES ».

2 mars 2014       Gens qui rient, gens qui pleurent !

Aux mêmes causes, les mêmes effets !
Un supermarché bientôt quittera le centre-ville
Des gens en rient, des gens en pleurent.
Une zone commerciale naît.
Un centre-ville se défait.
D’aucuns sont tristes, d’aucuns sont gais.
Par des voies naturelles notre station d’épuration s’épure.
Au grand désespoir de notre Loir.
D’aucuns s’en attristent, d’autres en tirent gloire.
Aveuglément des millions pleuvent
L’intérêt des uns, se nourrirait-il du malheur des autres ?
Alors des gens rient, des gens pleurent.
Le 23 mars les rires sonores des uns couvriront-ils les pleurs des autres ?
À moins que ceux qui rient aujourd’hui ne pleurent demain !
Combien rient, combien pleurent ?
Là est la question.
                           Un contributeur discret 

16 février                   Billet anonyme reçu par IDEA ce 16 février 2014

« Cher Webmaster d’IDEA !

Pourquoi nous faire languir ainsi ? N’entends-tu pas ces plaintes  lugubres qui courent les plaines et la vallée.
Je souffre, nous souffrons, elles et ils souffrent.  Quand nous présenteras-tu les IDEAlistes ?

Et puis tu nous parles d’une 2e liste ! Disposes-tu d’informations à ce sujet ? Cachotier ! C’est entendu, « Bonneval IDEAl » se proposera à nos suffrages. Voilà une liste.                 Mais qu’en est-il de la 2e liste qui se présenterait face à vous ? Aucune info, pas de tracts dans nos boîtes, aucune indiscrétion susurrée dans le journal, aucune réunion publique en vue, pas de site Internet… ???
Se préparerait-il à Bonneval un 9 mars à l’envers ? »

9 février         écouter → IDEA expliquée aux enfants 2      lire → Épisode N° 2
3 février         écouter → IDEA expliquée aux enfants 1       lire → Épisode N° 1

Municipales 2020 : Proposition pas démocratique du tout : Vive les élections mais… la prochaine fois … Évitez la période du TOURNOI !!!

25 février 2014 – Parole de tracteur

L’homme avait un chien
Sympathique
Le chien

Merci à l’homme
Toi qui m’inspiras ces stances irrégulières

Moi qui tractais gentiment les tracts d’IDEA

Au bord de l’eau je l’abordai, sourire boulangesque
Lui   : « Vous êtes contre B… !!! ? »
Moi : «  Je ne suis pas pour »
Lui,
joignant à la parole la geste poétique :                                                                                          « La politique : je m’en bats les c… »

Et je pleure…

Pas longtemps ; ça doit faire mal !        

12 commentaires pour Billets d’humeur … page ouverte aux contributeurs

  1. magne dit :

    Ce soir du monde de plus plus de monde.

    Nous allons y arriver

  2. Magne dit :

    Pourquoi Mr le Maire ne nous donne pas les comptes municipaux et autres demandes.
    Je les ai demandé en suivant les règles
    Si ils sont bons c’est dommage
    Si nous ne les avons pas nous pourrions penser qu’ils sont mauvais.
    Vous m’avez dit « ca ne m’empêche pas de dormir »
    Vous avez mon téléphone appelez moi mais pas trop tard car mon non plus « ca ne m’empêche pas de dormir »
    Alain Magne

  3. Alain dit :

    Si j’avais de tels comptes
    Il faudrait sur le champs
    Que je vous les montrasse
    Par exemple tenez
    2 jours avant la fin
    Vous aurez bien le temps
    Des comptes contrôler

    Mais à la fin de l’envoi
    Nous toucherons

    Cyrano de Bonneval

  4. Galrauch28 dit :

    Complément de l’ordre du jour du conseil municipal du 22/10/2014 :
    – Total 72 773.60 € TTC ou HT (?) dont 31 800 € HT ou TTC pour l’achat de 100 poubelles (sur 2 ans donc moins de chiffre d’affaires à déclarer => moins d’impôts sur les sociétés à payer également) et, roulement de tambour, avec le logo de la ville ! – youpi ! Très bien pour les personnes atteintes d’Alzheimer – Prestataire retenu : la Société Lamy, la moins disante (les autres n’ont pas été dévoilées !). Cet achat s’inscrit pour un cahier des charges afin que Bonneval soit une « petite cité de caractère » dont le dossier n’est pas encore fait, d’où l’urgence de le mettre en complément !
    Mais quand il y urgence, y a urgence ! La salubrité de notre ville est en danger !
    Ensuite, ces poubelles rentreront-elles dans ce fabuleux cahier des charges, si cela n’est pas le cas, nos impôts rachèteront des poubelles conformes et les autres seront-elles mutualisées vers la ComCom ?
    – Pratique cette mutualisation pour faire des achats. c’est le nouveau leitmotiv de la Mairie : bien trouvé.
    Galrauch28

  5. MAGNE Alain dit :

    Aujourd’hui il y avait (oh miracle !) un commerce qui ouvre à Bonneval mais rassurons nous pas grâce à l’action de l’équipe en charge de la gestion de la ville .

    Nous avons appris par hasard, nous les élus d’Idéal, que nous étions conviés à l’inauguration de cette nouvelle boutique avec à sa tète une commerçante dynamique et sympathique. Nous lui souhaitons tous nos vœux de réussite et beaucoup de courage en ces temps difficiles.

    Pourquoi ne sommes nous pas informé des inaugurations et autres festivités dans la ville ?Cela fait trois fois que les informations ne nous sont pas communiquées une fois pour un apéritif de quartier et deux fois pour une inauguration de commerce.

    Sommes nous des sous-élus ?

    Ne devons nous pas représenter les nombreux Bonnevalais qui nous ont fait confiance ?

    Monsieur le maire comportez vous en démocrate, cessez les enfantillages la prochaine fois faites et dites de faire passer les informations. Mais j’ai oublié où étiez vous je ne vous ai pas vu?

    Rappelez vous l’IDEAL serait d’AGIR ensemble.

    Définition du mot ensemble : L’un avec l’autre, les uns avec les autres, conjointement
    Synonymes : au coude à coude, de concert, la main dans la main

    Pour info ce matin j’ai rencontré deux élus, je suis passé à la mairie vérifier ma boite à lettre.

  6. SIMONIN Michèle dit :

    Ma première marche silencieuse a été pour moi une immense frustration et un moment de grand vide. Aucun mot n’a pu sortir de ma bouche tant le choc fut grand.
    Parler d’amalgame, de récupération, de drapeaux brulés, de Marseillaise sifflée, m’a sidérée et complètement décontenancée.
    Nous étions là pour la liberté d’expression, contre la barbarie et nous nous sommes retrouvés devant un discours orienté.
    J’ai honte de n’avoir pu réagir, de ne pas avoir exprimé mon indignation.
    La peur, la peur de la réaction des personnes qui m’entouraient n’est pas une excuse et là, je reconnais que j’ai sali les notions de Liberté Egalité Fraternité.

  7. jean Richard dit :

    un sujet pour le prochain BAC : Pourquoi des enfants de la république deviennent-il des terroristes ?
    J’aimerai un débat d’IDEA sur ce sujet ….

  8. Alma dit :

    Bravo à KII bien écrit, bien dit et bien vrai

  9. Michèle dit :

    En quelle année ce « mot du Maire » de Bonneval a t-il été publié ?

    « Un nouveau bulletin, un nouveau « mot », mais un même sujet obligatoire chaque année à pareille époque : le budget.
    En ..…., plus encore que les années précédentes, nous avons dû présenter un projet serré, tenant compte de la situation critique que nous traversons, qui implique un manque de recettes, en taxe professionnelle principalement.
    Ceux qui ont suivi dans la presse l’élaboration des budgets des collectivités territoriales, que ce soit la Région ou le Département, connaissent les difficultés rencontrées : toujours plus de dépenses obligatoires et des ressources que l’on ne peut tirer indéfiniment de la poche du contribuable.
    Le Conseil, sur ma proposition, s’est prononcé pour le maintien des taux des différentes taxes communales, conscient que cette prise de position obligerait à un volume de dépenses restreint.
    Evidemment ; comme je ne cesse de le répéter, – et ce n’est pas de gaieté de cœur – , d’autres réalisations, peut-être plus spectaculaires et inaugurées en grande pompe, ne pourront voir le jour. Des idées, il faut en avoir, encore faut-il pouvoir, – comme d’ailleurs dans un ménage -, en assurer le financement.
    Malgré le ton peut-être un peu pessimiste de mon propos, je pense qu’il faut espérer que des années meilleures sont à l’horizon, que la reprise qui semble s’esquisser sur le plan mondial aura des répercussions heureuses pour nos jeunes et notre petite ville. »

  10. ALMA dit :

    Lundi le conseil communautaire s’ouvre, après avoir entendu les demandes de modifications du compte rendu et les réponses souvent légèrement boudeuses du président, la séance commence avec entre autre délibérations la mise en place d’un directeur des services à mi temps pour la mairie et le reste du temps pour la communauté de communes.
    Je me pose la question du vote des maires de la communauté de communes, où est l’intérêt pour leurs communes, pour Bonneval l’intérêt c’est un demi salaire de DGS, la moitié du chauffage, la moitié de électricité et bien d’autres avantages, là on comprend, mais pour les autres communes ? On espère qu’avec toutes ces économies les taxes et impôts locaux de Bonneval n’augmenteront pas.
    Puis vient la délibération sur l’utilisation des fonds dus au titre des ordures ménagères que nous ne reverserons pas ou peut être. Attention ce n’est pas notre faute c’est la faute des autres en l’occurrence Illiers Combray. Il n’empêche que si toutes les communautés de communes ne remboursent pas, le prix des ordures ménagères sera augmenté de maniéres significatives, nous aurons payé deux fois !
    Mais nous avons l’habitude !

  11. ALMA dit :

    Augmentation globales des taxes foncières de 2006 à 2015: 193,00 € 26,15%
    Augmentation globale de la taxe habitation communes de 2006 à 2015: 209,00 € 39,21%

    Augmentation des taxes foncières de la commune de 2006 à 2015: 110,00 € 39,29%
    Augmentation de la taxe habitation commune de 2006 à 2015: 123,00 € 39,42%

    Augmentation des trois taxes communes de 2006 à 2015: 233,00 € 39,36%

    Augmentation de la taxe habitation intercom de 2006 à 2015 : 86,00 € 38,91%
    Augmentation des taxes foncières intercom de 2006 à 2015 :

    Augmentation des trois taxes intercom de 2006 à 2015 : 110,00 € 49,77%

    Globalement le montant des trois taxes commune et intercommunalité en 2015 est de 1 156,00 €
    celui-ci était en 2006 de 813,00 € soit une augmentation de 343,00 € (42,19%)
    L’augmentation globale des taxes foncières et habitations est de 402,00 €

    Entre 2006 et 2015 les trois taxes locales ont augmentées pour la part de la commune de 39,36 % et pour l’intercommunalité de 49,77%. Le total des trois taxes est passé de 1270€ en 2006 à 1673€ en 2015 soit une augmentation de 31,63 %

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s